QUESTIONS au sujet des REVES

J’ai répertorié ci-dessous des questions qui reviennent fréquemment. La liste est non-exhaustive...


1- Mon mari/ ma femme/ mon enfant m’a confié tel rêve.. Pouvez-vous l’interpréter?

Déontologie


Non. Je ne peux pas interpréter de rêve sans la participation (et donc le consentement!!) du rêveur. Le rêve est une fenêtre ouverte sur l’intimité. L’interprète de rêve respecte la confidentialité.


2- Quand j’étais enfant, je rêvais toujours de ceci. Qu’en dites-vous?

​Rêves de notre enfance


Je ne suis pas qualifiée pour interpréter des rêves anciens.


Un rêve existe dans un contexte: celui qui le voit naître. Il donne des indications sur la situation actuelle, voire future. Il peut être prémonitoire (il n’y a à ceci rien de magique) dans la mesure où notre inconscient perçoit les signes avant-coureurs d’une situation à venir qui prend racine dans le présent. Par définition, au niveau conscient, nous n’avons encore rien compris. Le rêve, lui, émanation directe de notre inconscient, peut montrer ce que cet inconscient sait mais que le conscient ignore encore. D’où l’impression de prémonition.


Dans tous les cas de figure, le rêve est étroitement lié au contexte actuel. A notre vie telle qu’elle se déploie ici et maintenant.


Un rêve passé appartient au…. passé! Un passé sur lequel il n’est plus possible de revenir, nous en déplaise, nous ne pouvons pas remonter le temps, retrouver un contexte qui a cessé d’exister depuis des années ou des décennies.


Alors on peut tergiverser sur des impressions anciennes, travailler avec ses souvenirs et écrire ses mémoires mais c’est un domaine qui n’est pas du ressort de l’interprète de rêves.


3- Ah tiens, je viens de rêver de cela. Vous allez pouvoir me dire tout de suite ce que ça signifie!

Interprétation automatique des rêves


Pas du tout! Navrée de vous décevoir. L’interprétation d’un rêve requiert un travail d’enquête et de réflexion minutieux qui ne peut se faire sans le concours du rêveur. Le premier exercice auquel celui-ci devra se plier, c’est d’écrire son rêve. Les cogitations préalables à l’entretien peuvent demander des heures de travail et l’entretien lui-même est assez long. L’accouchement n’est pas obligatoirement douloureux mais il n’est pas question de pondre une solution toute faite à la va-vite.


4- Est-ce qu’un cauchemar est toujours un mauvais présage?

Cauchemars


Non. Un cauchemar est avant tout un rêve qui vous secoue, vous impressionne ou vous effraie. Si l’inconscient cherche à vous faire peur, c’est, en premier lieu, pour vous faire réagir. Tout simplement. De son point de vue, vous devez prendre conscience de quelque chose. Il met donc tous les moyens en oeuvre pour être entendu. Comme quelqu’un qui hausse la voix pour couvrir le brouhaha. Reste à élucider le message qu’il vous transmet, comme n’importe quel autre rêve.


5- Je songe à quitter ma femme, car j’ai rêvé qu’elle me trompait.

Rêve d'infidélité


Attention ! Les rêves s’expriment le plus souvent par métaphores. En d’autres termes, lorsque vous rêvez de sexe, ça peut avoir une signification complètement étrangère à ça. Ou bien avoir vraiment une signification sexuelle alors que vous avez rêvé d’aubergines et d’un éléphant rose. La première règle, c’est de ne jamais prendre le rêve au premier degré et de ne pas réagir au quart de tour, aussi désagréables que puissent être certaines images. Ne prenons pas nos rêves pour des réalités !!


6- Puis-je orienter mes rêves?

Contrôler ses rêves


Ce qui signifierait que l’on oriente, canalise, maîtrise son inconscient… Ce n’est pas possible et heureusement. Si l’on était capable de rationaliser aussi les rêves, quelle triste destinée que la nôtre ! Les rêves représentent un espace de liberté qui échappe à tout contrôle, ce en quoi il garantissent notre équilibre intérieur et notre santé mentale.


7- Les rêves peuvent-ils être prémonitoires?

Rêves prémonitoires


Oui, voir la question n°2.
 

8- Est-ce que mon alimentation a une influence sur mes rêves?

​Rêves et nourriture


Notre alimentation et notre hygiène de vie en général ont certainement une influence sur la qualité de notre sommeil et, partant, sur notre capacité à nous remémorer nos rêves au réveil. Cependant, aucune corrélation entre les aliments et le contenu des rêves n’a encore été établie. Manger des sucreries ne donne pas nécessairement de doux rêves, manger du piment des rêves torrides etc.. Mais oui, les excès alimentaires peuvent perturber le sommeil comme les rêves.


9- Je ne me rappelle jamais mes rêves, comment faire pour qu’il en soit autrement?

Se souvenir de ses rêves


La première chose à faire, c’est de leur accorder de l’attention. D’en parler, de s’informer, de lire. De comprendre que tous les rêves sont importants. Que même une image fugace peut délivrer une information. Rien n’est à mépriser. Notez tout. Une impression floue, un doute. Tout. Tenez un journal de rêves. Peu importe le nombre de pages blanches. Diriger son attention vers les rêves peut déjà vous aider à vous en souvenir de temps en temps. Prenez le temps de ne rien faire avant d’aller vous coucher. Ne vous jetez pas d’une activité effrénée dans un sommeil qui s’apparente au coma sans vous réserver un sas, une soirée en quelque sorte, un moment de calme, de silence. Et buvez avant d’aller dormir (de l’eau, une tisane). La pression exercée sur la vessie peut provoquer des micro-réveils qui vous permettront de vous souvenir de vos rêves.


10- Quel est le rêve le plus important, en début ou en fin de cycle de sommeil?

Comment s'y prendre


Tous les rêves sont importants, celui dont vous vous souvenez est important. Vous remarquerez sans doute qu’en prêtant attention à vos rêves, vos souvenirs se font plus précis, plus nombreux, plus étoffés.


11- J’ai plusieurs rêves dans la nuit, dois-je tous les interpréter?

Comment s'y prendre


Comme vous voulez ! Mais il arrive souvent que des rêves successifs viennent renforcer, étayer, illustrer, préciser un même message. Dans ce cas, on étudie un rêve en profondeur et l’analyse des autres se fait facilement et rapidement, à la lumière de ce qu’on aura découvert en premier lieu.


12- Puis-je poser une question à mes rêves?

Incuber un rêve


Oui, cela s’appelle l’incubation. Lorsque quelque chose vous occupe l’esprit, vous hante, il peut être salutaire de poser la question à son inconscient. Celui-ci sait, instinctivement et naturellement, ce qui est bon et juste pour soi. Attention, l’inconscient, par le biais des rêves, ne vous répondra pas en tenant compte des circonstances extérieures (de moralité, de correction) ou des différentes allégeances que vous entretenez (familiales, professionnelles etc…). Il donnera un point de vue intérieur et décrira ce qui est juste pour vous. Et uniquement pour vous. Il se peut que sa réponse vous surprenne, voire vous désarçonne. Il se peut que vous hésitiez à l’accepter car elle vous semble moralement indéfendable. Mais au moins, vous serez fixé sur la manière de satisfaire vos plus profonds besoins, sur ce qu’il convient de faire pour assurer votre santé psychique..


Pour bien s’y prendre, rédigez la question clairement et brièvement (plus la question est longue et alambiquée, plus la réponse sera floue) sur une feuille de papier que vous laisserez à côté de votre lit, juste avant de dormir.
Il ne restera plus qu’à noter votre rêve au réveil -même s’il vous semble, à première vue, n’avoir aucun rapport avec la question posée- et à l’interpréter.


13- Le rêve ne répond pas exactement à la question posée, que faire?

Pour comprendre: élever le niveau


Le rêve donne le point de vue de l’inconscient. S’il est juste de l’écouter, il ne faut pas pour autant tomber dans le travers inverse et oblitérer complètement le mental, le raisonnement, le conscient. Nos réflexions conscientes sont indispensables pour piloter notre vie et le travail avec les rêves vise une coopération entre inconscient et conscient et non le renversement d’une suprématie (celle du conscient) pour la remplacer par une autre.


Ainsi, il se peut que le rêve ne réponde pas directement à une question, car il estime que c’est à votre mental de trouver une solution. Le rêve ne guidera pas nécessairement vos actions pas à pas. Par exemple, si vous demandez « est-il judicieux de monter mon entreprise dans tel domaine? » il se peut que le rêve vous donne une réponse concernant les éventuelles peurs, ou les blocages qui font que, jusque là, vous hésitiez à vous lancer. Dans cet exemple, le rêve ne vous répond pas par oui ou par non. C’est un peu déroutant.
En revanche, il met le doigt sur un mécanisme psychologique handicapant dont vous n’aviez pas conscience. Il vous permet de comprendre l’origine de vos hésitations. Il vous parle de votre vie intérieure. Vous comprenez ainsi que la question posée n’a, pour l’inconscient, pas de sens. La vraie question se situe à un niveau plus profond.
Le résultat, c’est que vous avez appris quelque chose sur votre fonctionnement inconscient. Vous avez compris sur quoi travailler pour dénouer les blocages. Après cela, vous serez libre de choisir si oui ou non vous montez cette entreprise ou une autre et à quel moment. Les pollutions inconscientes auront été mises à jour, nettoyées et la voie est libre. Le reste est affaire de volonté et de libre arbitre et coulera de source.


14- Dois-je interpréter tous mes rêves?

Comment s'y prendre


Interpréter les rêves est un travail qui exige de la concentration et du temps. A vous de voir quelle est la part de votre emploi du temps que vous souhaitez consacrer à votre espace intérieur. Sachez cependant que les rêves ont tendance à s’exprimer par cycles et thèmes récurrents. Ainsi, dans une série de rêves, on retrouve parfois les mêmes sujets se cachant derrière des métaphores variées.


15- Comment pouvez-vous affirmer que votre interprétation est juste?

Méthode de vérification


D’abord, par la technique que j’emploie, qui contient une phase de vérification a posteriori indispensable des hypothèses de travail émises en début de séance. Si la vérification ne fonctionne pas, on s’est trompé, il faut recommencer. Comme lors d’une enquête, il se peut qu’on parte sur une fausse piste. On rembobine donc et on recommence.


Deuxièmement, l’interprète et le rêveur coopèrent en faisant fonctionner leur logique. Le rêveur n’est pas disposé à gober n’importe quoi. Lorsque l’interprète émet une hypothèse, il s’explique. Il est important que le rêveur comprenne pourquoi telle ou telle signification est proposée. Le raisonnement ne peut lui échapper. Rien n’est asséné sans plus de commentaires et, si c’était le cas, le rêveur serait assez averti pour réfuter un argument qui lui semblerait rocambolesque et infondé.


En tant qu’interprète, je pars du principe que le rêveur a toute la compétence sur ce qui constitue sa propre vie. Je compte sur son intelligence et sa sensibilité. Souvent, le rêveur est touché par l’interprétation qui lui est fournie. Son ressenti est toujours honnête, par définition. Ainsi, une interprétation fantaisiste ne manquera pas de laisser le rêveur dubitatif et, au contraire, son assentiment est bien la preuve qu’on a fait mouche.


Bref, le rêveur a aussi un esprit critique, et heureusement !


16- Puis-je interpréter mes rêves moi-même?

Comment s'y prendre


Oui, c’est possible, à condition d’apprendre et ceci peut se faire en atelier ou en consultations suivies.


17- Puis-je interpréter les rêves de mes proches?

Déontologie


Si vous êtes formé en tant qu’interprète de rêves, sans doute.
Sachez cependant qu’il y a une différence entre l’interprète de rêves professionnel, qui s’attèle à comprendre les rêves d’autrui avec le concours du rêveur et le rêveur informé qui travaille à interpréter ses propres rêves.
Si vous êtes interprète de rêves formé et respectant une déontologie, vous pourriez, en théorie, interpréter les rêves de vos proches s’il vous le demandent. Il faut cependant savoir que vous risquez d’avoir à leur dire ou a entendre des choses désagréables. Serez-vous capable de gérer sereinement cette situation ? Est-ce que votre relation avec le rêveur s’en trouvera modifiée par la suite ? Ce sont des questions à se poser et à poser ouvertement au rêveur avant de se lancer. Attention, terrain miné… Le reste est une affaire de consentement responsable entre adultes.

 

18- Est-il nécessaire d’avoir un don particulier pour être interprète de rêve?

Qualifications


Il est nécessaire d’avoir de nombreuses compétences (empathie, écoute active, esprit de synthèse, richesse et souplesse linguistique, capacités analytiques etc…), des connaissances (philosophie, mythologie, culture générale -la liste est inépuisable-) et une formation solides, ainsi que d’être passé soi-même par une analyse, c’est à dire qu’il faut avoir éprouvé sur soi ce qu’on propose à d’autres. Une déontologie professionnelle et un système de supervision sont, en outre, incontournables.